top of page
Men standing up for gender equality
Post Instagram association évènement football  (83).png
Le projet en bref

MFGE (« Les hommes s’engagent pour l’égalité femmes-hommes ») est un projet de lutte contre les violences faites aux femmes. Le projet s’adresse en particulier aux hommes, insuffisamment ciblés par les projets de lutte contre les violences de genre. 

Ce projet a été déposé à la commission européenne en 2018 par un consortium composé de FEA et de deux associations allemandes de défense des droits des femmes : Lessan e.V et Terre des Femmes e.V, le projet étant coordonné par Lessan e.V.

Le projet a duré 2 ans, de septembre 2019 à août 2021.

Les activités ont concerné : 

  • le recrutement, la formation et l’accompagnement de 10 médiateurs issus des populations migrantes et réfugiées ; 

  • l’organisation d’ateliers de sensibilisation animés par ces médiateurs auprès d’autres hommes ; 

  • la production d’un manuel de formation des professionnel‧les ; 

  • la formation des professionnel‧les, et 

  • la diffusion d’une campagne de communication sur les réseaux sociaux.

Les activités ont simultanément été mises en œuvre à Hambourg par Lessan, à Berlin par Terre des Femmes et à Paris par FEA, avec des rencontres qui ont eu lieu avec les acteurs.trices du projet dans les différentes villes.

Pourquoi travailler avec les hommes dans un projet de lutte contre les violences faites aux femmes ?

 

La violence liée au sexe est profondément ancrée dans le déséquilibre entre les sexes, les rôles sexospécifiques inhérents et les relations de pouvoir qui émanent des structures sociales et culturelles dominées par les hommes.

Les violences faites aux femmes sont des violations des droits humains. Eradiquer les violences requiert la participation de tous et toutes.

Les hommes ont un rôle à jouer pour contribuer à mettre fin à la violence. Les encourager à prendre conscience de leurs privilèges "masculins", à les remettre en question et à établir de nouveaux rôles-modèles sont les premiers pas vers l'égalité des sexes. 


Les médiateurs de FEA ont été recrutés pour leur adhésion aux principes d’égalité femmes-hommes et d’abandon de toute forme de violence à l’égard des filles et des femmes. Ce sont des leaders dans leur famille et entourage.

A travers leur appartenance à des associations communautaires et à de larges groupes sur les réseaux sociaux, Ils sont en mesure de véhiculer auprès d’une large audience des messages en faveur d’un changement de comportement vis-à-vis des femmes.

Qui sont les médiateurs de FEA ?

Entre décembre 2019 et juin 2020, 10 médiateurs ont été recrutés. Ils ont été identifiés en partenariat avec des associations travaillant avec des réfugié.es, telles que SINGA, Causons, le BAAM ou par le bouche à oreilles. 

Les médiateurs recrutés sont originaires de Guinée, du Sénégal, du Soudan, du Tchad, du Bangladesh et d’Afghanistan et ont entre 23 et 48 ans. 

Ils partagent les principes d’égalité femmes-hommes et militent contre toutes formes de violences contre les filles et les femmes. Ils ont démontré une motivation à faire évoluer les mentalités autour d’eux.

Ils ont reçu une formation sur les stéréotypes sexistes, les violences de genre, les violences conjugales, les mariages forcés et/ou précoces, les mutilations sexuelles féminines, les droits et santé sexuels et reproductifs, les techniques de sensibilisation, de communication et la gestion des résistances.

Quelques réalisations du projet
Une fois formés, les médiateurs ont organisé des ateliers de sensibilisation envers leurs pairs. Si les ateliers étaient à l'origine prévus en présentiel, les médiateurs ont du faire preuve d'imagination et de ressources pour pouvoir mener à bien leurs missions dans le contexte des mesures de restriction liées à la Covid-19.
Certaines sessions ont eu lieu en présentiel, en petit groupe ou en face à face, mais d'autres ont eu lieu en ligne ou sous forme de "live" sur les réseaux sociaux, de podcasts radio ou de vidéos partagées sur les réseaux sociaux.
Au total, 4574 personnes ont été sensibilisées sur les violences de genre en général, l'égalité des sexes, la violence
conjugale, l'excision et/ou les mariages forcés et/ou précoces.
Les participant‧es ont appréciés ces séances, et si quelques un‧es ont questionné le changement de pratiques
traditionnelles, ou ne changeront pas de comportement dans l'immédiat, la plupart ont reconnu que les violences de genre devaient cesser.
"Je connaissais les formes de violences faites aux femmes, (...) mais c’est la première fois que j'observe ça comme quelque chose d'inacceptable".
"Les gens de notre communauté n’ont pas beaucoup de connaissances sur ce sujet. Tout le monde pense que la violence physique est la seule violence faite aux femmes mais il peut y avoir plusieurs types de violence. Il faut apprendre pour lutter contre ce problème."
 
Dans le cadre du projet, FEA a également élaboré un manuel de formation que les membres du consortium ont utilisé pour leurs formations des professionnel‧les.
L'objectif du manuel est de sensibiliser les professionnel·les aux violences de genre qui touchent en particulier les réfugiées et les migrantes tout en leur permettant de mieux comprendre les défis sociaux, culturels, psychologiques et économiques auxquels sont confrontées les femmes qui demandent l’asile, et cela afin de mieux identifier et répondre aux besoins des femmes concernées.
Le 2 juillet 2021, dans le cadre du Forum Génération Egalité, FEA organisait l'évènement "Les hommes s'engagent pour l'égalité femmes-hommes".
Cet évènement, qui a reçu la double labellisation ONU Femmes France et Génération Egalité Voices, a été ouvert par Andrea Fuchs - Adjointe au Maire du 19ème chargée de l'égalité femmes-hommes, des droits humains et de la lutte contre les discriminations et Roukiatou Sissoko - Présidente de FEA. Trois tables rondes se sont succédées : la place des hommes dans la promotion de l'égalité femmes-hommes, Asile et mutilation sexuelles féminines et mariages forcés et/ou précoces, et Femmes et migrantes : vulnérabilités et forces.
Cet évènement est également disponible en replay sur la chaîne YouTube de FEA.
Extrait de la campagne MFGE
5 (1).png
2 (1).png
3 (2).png
bottom of page