top of page
Men standing up for gender equality -
Amplifying change
Le projet en bref

Le projet MFGE-AC est la deuxième phase du projet MFGE. Comme pour la phase I, MFGE-AC vise principalement à favoriser l’implication des hommes dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Le projet est porté par un consortium de trois associations de défense des droits des femmes : FEA en France, Lessan e.V en Allemagne et Himilo Foundation, aux Pays-Bas. Lessan e.V est coordinatrice du projet.

Le projet est cofinancé par l’Union Européenne pour une durée de 2 ans, de mars 2022 à février 2024.

Il sera mis en œuvre simultanément à Hambourg, à Amsterdam et à Paris par FEA. Des activités de plaidoyer à l’échelle européenne auront lieu dans le cadre du projet.

Les activités concernent :

  • le recrutement, la formation et l’accompagnement de médiateurs et champions issus des populations migrantes et réfugiées ;

  • l’organisation d’ateliers de sensibilisation animés par ces médiateurs et champions auprès d’autres hommes ;

  • la formation des professionnel‧les et

  • la diffusion d’une campagne de communication sur les réseaux sociaux.

Group work 01.jpg
Group work 02.jpg
Des nouveautés dans cette phase II du projet

Sur la base des constats faits lors de la phase I, de nouvelles activités ont été intégrées afin d’améliorer la prise de conscience du grand public sur les violences faites aux femmes migrantes et réfugiées et la prise en charge de ces dernières.

 

Les nouvelles activités concerneront :

  • l’ouverture d’un service d’accueil et d’orientation des femmes victimes de violences et présentant des psychotraumatismes ;

  • un jeu en ligne sur les violences faites aux femmes sur le parcours migratoire ;

  • une application d’auto-diagnostic et d’orientation des femmes victimes de violences et

  • l’écriture de deux nouveaux modules de formation des professionnel‧les sur les violences conjugales et les premiers secours psychologiques.

Qui sont les médiateurs et champions du projet MFGE-AC ?

 

8 nouveaux médiateurs et 5 champions ont été recrutés à travers une campagne de communication en direction des partenaires et sur les réseaux sociaux et par le bouche à oreille. Certains ont été cooptés par d’anciens médiateurs.

Les champions ont été recrutés parmi les médiateurs de la phase I. D’autres ont été recrutés grâce à leur expérience et leur militantisme sur des sujets connexes liés à la lutte contre les violences faites aux femmes. Ils jouent le rôle de mentors pour les nouveaux médiateurs en leur transmettant leur expérience et des conseils pour leurs sensibilisations. Ce rôle leur permet également de renforcer leurs capacités à travers le mentorat et l’accompagnement des médiateurs

 

Les 13 médiateurs et champions sont originaires du Burkina Faso, de la Guinée, du Sénégal, de la Mauritanie, de l’Angola, du Soudan, de l’Algérie, de l’Afghanistan et de la Russie.

Un service d’accueil et d’orientation, pour quoi ? pour qui ?
 

Le nouveau service d’accueil complète l’action de FEA qui passe ainsi de la sensibilisation à la prise en charge des victimes en passant par la formation des professionnel‧les. Il proposera un accueil dans le cadre du financement MFGE-AC pour toutes les femmes victimes de violences. Le service proposera un premier rdv de diagnostic psychosocial suivi selon les besoins d’un suivi individuel et d’un accompagnement de groupe.

 

L’accompagnement de groupe pourra concerner des groupes de parole, des ateliers de bien-être et d’estime de soi, d'ateliers psycho-corporels, de l’art-thérapie, des ateliers de sexologie.

Le service a ouvert en novembre 2022 avec deux jours de permanence les mercredis et vendredis. Une chargée d'accompagnement a été recrutée pour prendre en charge ce service.

bottom of page