top of page

FEA en bref

Femmes Entraide et Autonomie - FEA est une association basée en France et dont l'objectif est de favoriser l’intégration des populations migrantes et de promouvoir la santé et les droits des jeunes filles et des femmes en France, en Europe et dans les pays d’origine.

 

Nous nous engageons pour la sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles et la promotion de l’égalité entre les genres. Chez FEA nous travaillons notamment à l’éradication de pratiques néfastes, telles que les mutilations sexuelles féminines et les mariages forcés et/ou précoces au sein de communautés de différentes diasporas, et nous établissons des ponts avec leurs pays d’origine afin de parvenir à un changement durable.

 

Nous cherchons à améliorer l’accès aux droits, aux soins, aux services et à la culture des femmes et des jeunes filles, en particulier celles issues de l’immigration.

 

Nos activités concernent l’accueil, l’information et l’orientation ainsi que la sensibilisation et la formation.

Notre mission
Droits des femmes : dans quel contexte FEA évolue-t-elle ?

Notre mission

La lutte pour l’égalité des genres et un plein accès des femmes à leurs droits est très contemporaine. Pourtant, de tout temps et partout, les femmes se sont levées contre la domination masculine, pour être libre d’être et pour réaliser leurs droits. Un combat long et fastidieux tant les représentations  patriarcales , les formes d’assignation à des rôles sociaux définis, à des façons de se comporter ou de s’habiller, le contrôle exercé sur le corps et la sexualité des femmes et les difficultés à habiter l’histoire et l’espace public sont encore aujourd’hui présentes et ancrées dans toutes les sociétés.

Les victoires arrachées au fil du temps doivent être saluées et ont permis, certes de façon inégale selon les régions et les époques, de formidables avancées en matière d’émancipation, d’obtention et de respect de certains droits. Elles sont autant d’étapes vers l’atteinte d’une véritable égalité des sexes.

Des progrès restent cependant à faire, notamment concernant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes et la pleine réalisation des droits et santé sexuels et reproductifs des femmes en tant que droits fondamentaux. Ainsi, le Forum économique mondial établit, dans son rapport mondial sur l’écart entre les sexes 2021, qu’il faudra attendre encore 135,6 années avant d’atteindre l’égalité des genres. Un délai repoussé de 35 ans en raison de l’épidémie de Covid-19... Les mots de Simone de Beauvoir résonnent alors : « Rien n'est définitivement acquis. Il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Votre vie durant, vous devrez rester vigilantes. » A ceci près que la crise fût sanitaire et écologique.

IMG_20220827_123034-01.jpeg
Violences pandémie mondiale.jpg

Notre vision

Les femmes issues de l’immigration, migrantes ou réfugiées en France doivent relever le double défi du sexisme et des discriminations. En effet, elles doivent faire face à un grand nombre de difficultés spécifiques dont :

  • Des difficultés d’accès à l’information, qu’elles soient liées à des problèmes de compréhension de la langue française, d’illectronisme ou des difficultés à aborder certaines questions en famille, auprès d’ami.es ou de professionnel·les.

  • Des violences spécifiques rencontrées sur le parcours migratoire et des tabous et/ou traumatismes psychologiques qui impactent leur demande d’asile.

  • Des conditions de vie parfois très précaires, qui influencent leur accès aux différents services (problèmes de déplacement, garde d’enfants, etc.).

 

Au-delà de la vigilance, c’est d’actions concrètes et constantes dont nous aurons besoin. Atteindre des résultats pérennes demande que chaque détenteur·trice de droits et citoyen·ne et chaque responsable et détenteur·trice d’obligations s’engage et coopère de façon effective, quel que soit son genre, son origine ou son âge.

L’accès à l’égalité et la pleine réalisation des droits des femmes doit être universel. Les actions mises en place pour corriger les inégalités doivent être inclusives et centrées sur l’humain, contextualisées et impliquer les personnes concernées à chaque étape.

Femmes Entraide et Autonomie adopte cette approche dans les différents projets qu’elle met en œuvre en se concentrant sur deux thématiques d’action :

  • La promotion de l’égalité femmes-hommes et la lutte contre les violences de genre, y compris en intégrant pleinement les hommes.

  • L’accès à la santé des femmes.

Quelques chiffres sur l'immigration en France

151 070 demandes d’asile en 2019, dont 51 935 faites par des femmes (soit environ un tiers).

En 2019, 6,7 millions d'immigré·es vivaient en France (9,9 % de la population totale).

46,5% des immigré·es vivant en France étaient né·es en Afrique.

En 2021, l'Ofpra a protégé plus de 14 000 fillettes contre les mutilations sexuelles féminines (plus de 16 000 à la fin du premier semestre 2022).

Nous avons besoin de vous !

bottom of page